Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Pascal Boniface
"Le Serment de Tobrouk" : lettre ouverte aux journalistes qui cirent les pompes de BHL
logo imprimer

Mes bons seigneurs, avouez quand-même que vous avez l’air malin !
Le film Le serment de Tobrouk n’était pas encore sorti sur les écrans, vous-mêmes ne l’aviez la plupart du temps sans doute même pas vu, que vous célébriez les louanges de son auteur Bernard-Henry Lévy, faisiez des comparaisons avec Malraux et Chateaubriand. Vous dressiez le portrait flatteur de l’homme qui par son engagement a changé le cours de l’histoire.

Je ne reviendrai pas sur l’absence de regard critique entre le récit du documentaire et la réalité. Je l’ai fait dans un précédent papier où je pronostiquais qu’il y aurait un écart entre l’accueil des éditorialistes et celui du public.

Mais je veux souligner l’empressement avec lequel vous avez rendu compte du Serment de Tobrouk comme s’il s’agissait d’un blockbuster hollywoodien. Ce film a en effet bénéficié d’une promotion rarement vue pour un documentaire de guerre. Il est vrai qu’il s’agit en fait d’une fiction, ce que vous avez omis de préciser.

Incompétence des journalistes ou connivence coupable

Et voilà, les résultats sont tombés : 1475 spectateurs pour la première semaine de diffusion. Est-ce que cela ne vous interpelle pas ? Ne commencez-vous pas à réaliser le ridicule de la situation à mettre massivement sur le devant de la scène un personnage que le public rejette tout aussi massivement et avec constance ?

Le même phénomène s’était déjà produit lors de la sortie de son livre La guerre sans l’aimer. Ne comprenez-vous pas que cela commence à affecter votre propre crédibilité et celle des médias en général, ce qui est plus grave ? Il y a tellement de révélations et d’informations qui ont été publiées que prendre encore aujourd’hui au sérieux BHL relève soit de l’incompétence, soit d’une connivence coupable. Dans les deux cas, cela est incompatible avec la déontologie du métier de journaliste.

Vous qui hésitez rarement à donner des leçons de morale, ne pourriez-vous pas faire une rapide introspection ? Vous qui dénoncez souvent le populisme, ne réalisez-vous pas que vous l’entretenez en privilégiant l’entretien de votre réseau sur l’information du public ? Celui-ci montre qu’il peut s’exonérer de vos recommandations pour se faire une idée. Beaucoup d’entre vous participent au culte de BHL, par intérêt, par espoir d’un retour d’ascenseur, par crainte de représailles... Bref, vous le faites sans sincérité.

Vous devriez comprendre que vous mettez en cause vos intérêts en perdant votre crédibilité. Les petites combines ne sont plus opaques, chacun peut les voir. En l’occurrence le public a tranché. Contre BHL malgré son feu nucléaire médiatique, mais aussi contre vous. Cet entartage moral vous concerne aussi.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47