Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Le nouvel éducateur N° 201
Être en sécurité en pédagogie Freinet
logo imprimer

Sécurité, le terme sent le soufre.

Pris dans le contexte politique actuel, il renvoie à la dérive qu’on connaît tous et à laquelle s’accroche, en faisant grand tapage, tout un cortège de valeurs démagogiques et racoleuses. Ce monde, on le situe sans l’ombre d’une hésitation sur l’axe politique, quelles que soient les interrogations que l’on peut avoir encore sur la pertinence de la distinction gauche / droite. La dérive sécuritaire, c’est à droite, toutes. (M.Boncourt)

Alors, pourquoi un numéro consacré entièrement à la sécurité ?
Pour identifier les peurs réelles qui entravent la voie de l’apprentissage chez l’enfant : la moquerie, le dénigrement, la non-reconnaissance de ses capacités, l’évaluation systématique, la note, la traque de l’erreur…
Pour faire en sorte que le désir d’apprendre soit plus fort que la peur.
Pour que l’enfant s’autorise à s’ouvrir à la vie dans sa complexité.
Pour qu’il accède progressivement à la position de citoyen autonome et critique.

Avec des paroles de praticiens, de formateurs, d’éducateurs, sans oublier le cahier central de huit pages couleur réalisé par le secteur CréAtions de l’ICEM.

Morceaux choisis

[rouge]"Nul n’aime s’aligner, parce que s’aligner, c’est obéir passivement à un ordre extérieur. »

"Les notes et les classements sont toujours une erreur. »

Célestin Freinet[/rouge]

Dans une classe Freinet, l’enfant peut être évalué ou s’évaluer sans que sa personne soit
mise en cause, une sécurité psychologique et affective indispensable.
François Le Ménahèze nous présente dans cet article les principes et les outils d’une
évaluation/valorisation.

Il se perpétue encore de nos jours
à l’école (et depuis tellement longtemps
maintenant) une idée erronée
de l’évaluation, cette idée qu’évaluer
c’est contrôler, c’est estimer une
performance. Alors, on parle de
quoi ? de compétences attendues,
de compétences en voie d’acquisition,
de compétences acquises ; on
mesure les écarts entre performances
et attendus ; on recherche une
conformité ; on instrumentalise, au
moyen de critères, de dispositifs, de
procédures, d’outils.

Dans la mesure où elle est ainsi
rationalisée, objectivée et justifiée,
l’évaluation fait autorité.

Lire la suite


Une autre école est-elle probable ?

Désormais, la question n’est plus vraiment de savoir
si une autre école est possible mais de trouver comment
la rendre probable !

Au fil du temps, Robin, Ferrer, Freinet, Montessori,
Korczak, Oury, pour ne citer qu’eux, ont montré qu’aucune
fatalité n’était légitime en matière éducative. Pour
éviter de l’oublier, des publications se succèdent comme
autant de piqûres de rappel face à la virulence conservatrice
du virus qui nous touche : Philippe Meirieu avec
« École : demandez le programme ! » ; Pierre Frackowiak
militant « Pour une école du futur » ; Luc Cédelle
et son « Plaisir de collège » ; Sylvain Connac qui propose
d’« Apprendre avec les pédagogies coopératives » ;
Yves Reuter à propos des bienfaits d’une « École Freinet
 » ; André Giordan et Jérôme Saltet pour lesquels
« Changer le collège c’est possible ! », sans oublier
Paul Robert regardant si la Finlande peut être « un
modèle éducatif pour la France » et tous les livres des
militants pédagogiques (Paul Le Bohec, Jean Le Gal,
Bernard Collot...) ! D’ailleurs, à la recherche du bon
rythme (scolaire... et politique), même le ministre Chatel
est allé voir s’il n’y a pas dans la réflexion quelque chose
de nourri au royaume du Danemark (visite du
26/08/2010).

L’histoire de la pédagogie mise en oeuvre a permis de
dégager des principes incontournables pour qui ne se
résout ni à l’abandon ni au dressage d’enfants. On sait
qu’il faut travailler à la fois savoirs, savoir-faire, savoirêtre.
Trouver des équilibres entre entraînement et projets,
attention et expression, contention et phases de mouvement,
travail collectif et activités individualisées, ce qui
s’impose et ce qui se choisit. Les supports sont diversifiés,
de la feuille à l’écran, du stylo au clavier, du tableau
au terrain, de la vidéo à la manipulation. L’apprentissage
gagne à être coopératif, basé sur l’échange, l’entraide, la
mise en commun, le tutorat, l’autonomie.

Lire la suite


flèche Sur le web : Origine


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39