Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Jacques Langlois
Traders
Vocabulaire des escroqueries financières
logo imprimer

Négociants (ou « transacteurs ») en français ; il vaudrait mieux dire opérateurs de spéculation, voire spéculateurs tout court. Ainsi, les opérateurs d’Enron avaient spéculé sur le prix de l’électricité en Californie (marché dérégulé comme le voudrait l’Union européenne pour elle) en 2001. Pour ce faire, ils avaient organisé des pannes fictives des centrales (situées hors Californie car cet État ne voulait pas de pollution) l’approvisionnant pour faire monter les prix d’achat, pour cause de pénurie, pour les opérateurs-distributeurs californiens alors que les prix de distribution aux abonnés étaient réglementés. Faillite des distributeurs californiens…

La méthode n’est pas nouvelle. C’est celle de ceux qu’on appelait les « accapareurs » juste avant la Révolution française. Il semble clair que tout esprit censé devrait demander la suppression du trading. Celui-ci encourage par exemple à ne pas construire des centrales électriques modernes afin de conserver la rente de situation des vieilles puisqu’elles sont rentabilisées encore plus par l’augmentation des cours.

On n’en prend pas le chemin ; les traders ne seront tenus qu’à un code de bonne conduite autocontrôlée. Autre exemple, une étude américaine a montré que dans la montée récente des prix du baril de pétrole la spéculation avait 30 % de responsabilité dans le montant des prix atteints sur les marchés. La Commission européenne lutte contre les prix réglementés d’EDF parce qu’ils sont trop bas par rapport à ceux, dérégulés, des Allemands qui défendent leurs centrales à charbon ou, surtout lignite, polluant. La dérégulation à l’échelle européenne amènera illico une hausse de 20 % des prix en France.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47