Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Les pauvres contre les pauvres
logo imprimer

Plusieurs analystes s’accordent à dire qu’il va y avoir une augmentation du nombre de conflits sociaux en 2007. Avec la baisse de l’activité électorale, des attentes toujours présentes et des promesses redoublées, une hausse des mobilisations autour du logement, des services et du travail est concevable. Si l’on prend également en compte l’accroissement prévisible de conflits internes entre le parti de Chavez, face à l’homogénéisation du « parti » et l’accumulation d’indulgences vis-à-vis du leader charismatique, la seconde période présidentielle de Chavez devrait affronter des convulsions sociales différentes, à cause de la dette sociale maintenue et approfondie par le gouvernement précédent (le même !), de son incapacité à réformer ni à révolutionner la vie quotidienne de la population. Oscar Schemel, sociologue pour Hinterlaces, dont les prédictions pour les élections étaient parfaites, résume ce scénario par un titre : « Les pauvres contre les pauvres ». Les turbulences pourraient être aussi grandes que la capacité du président à maintenir son règne hors de ce monde en repoussant le désaccord à la lisière du monde terrestre et imparfait des subalternes.

LES FAITS

Novembre 21/11/06 Les habitants de La Yagura, dans la municipalité Libertador de l’Etat de Carabobo, boquent l’autoroute Valencia - Campo Carabobo dans les deux sens, pour protester contre le manque de services publics. L’Unité Tactique d’Appui Opérationnel de la Police de Valencia disperse la manifestation en utilisant des grenades lacrymogènes et des flashballs et arrête une personne. Le même jour à Caracas, la Garde Nationale agresse les personnes rassemblées devant la Banco Nacional de Vivienda y Habitat, arrêtant plusieurs personnes. 09/11/06 La police de l’Etat de Bolivar dissout à l’aide de grenades lacrymogènes et d’armes à feu une manifestation de travailleurs de la Corporaciòn Venezolana de Guayana, à Ciudad Guayana, arrête 6 personnes et occasionne autant de blessés. 08/11/06 10 à 25 personnes, membres de la OCV (Organisation Communautaire pour le Logement) La Guzmanera, sont blessées alors que la police tente d’empêcher le passage d’une manifestation visant à rallier Caracas pour réclamer des fonds pour la construction de logements. 01/11/06 28 adolescents et 11 adultes sont arrêtés à San Felix (Etat de Bolivar) alors qu’elles protestent près de la Banco del Libro pour exiger les services basiques et leur incorporation dans la Mission Sucre (programme d’enseignement supérieur gratuit pour adultes)

Octobre 30/10/06 20 personnes sont arrêtées lors de la tentative d’intrusion d’un groupe de chômeurs dans la raffinerie de Puerto La Cruz comme moyen de pression pour obtenir un quota d’emplois promis. Durant l’action, la Garde Nationale utilise des grenades lacrymogènes et de manchettes. 24/10/06 Environ 40 personnes sont arrêtées à Coloncito (Etat de Tachira), lors du 4e jour de protestations contre le manque de services publics. 23/10/06 - 4 manifestants sont arrêtés et d’autres sont asphyxiés au cours de la dissolution d’une manifestation par la Garde Nationale à l’aide de grenades lacrymogènes et de balles réelles sur l’autoroute Caracas - Guarenas. 100 personnes avaient bloqué la voie pour exiger des réparations à leurs logements endommagés par les pluies récentes. Le même jour, 12 personnes sont blessées et 30 détenues à Coloncito au cours de la répression d’une mnifestation contre le manque d’eau et de services publics. 20/ 10/06 - 4 manifestants sont blessés par la police de Barinas au cours d’une occupation de la route nationale Barinas - San Cristobal. Les habitants protestaient contre le manque de service public et d’eau potable. 19/10/06 - 2 personnes sont blessées par balles et 6 par des cartouches lors de la protestation d’un groupe d’artisans pêcheurs, exigeant la nationalisation du port international de Guiria. 14/10/06 - La police de Carabobo disperse à coups de grenades lacrymogènes une manifestation d’employés des services de santé pour leurs conditions de travail. 13/10/06 - Deux personnes reçoivent des plombs dans les pieds lorsque les habitants du quartier Jacinto Lara à Barquisimeto, manifestent pour solliciter la construction d’une passerelle. La police de l’Etat de Lara et la Garde Nationale utilisent des renades lacrymogènes et armes à cartouches pour disperser la centaine de manifestants. 12/10/06 - Des policiers municipaux de Caroni tirent en l’air pour disperser des vendeurs au noir qui protestaient contre l’évacuation d’une foire artisanale à Puerto Ordenaz. 10/10/06 - L’armée occupe Coloncito (Etat de Tachira) après que des habitants aient incendié un véhicule de patrouille et attaqué des édifices publics en protestation contre des abus de la police de Tachira. 04/ 10/06 - Le Groupe de Réaction Immédiate de Poli-Anzoategui disperse à coups de carabine et de gaz lacrymogènes une manifestation d’habitants de la communauté de Punto Lindo.

Septembre 16/09/06 - La police de l’Etat de Barinas arrête 3 personnes, qui faisaient partie d’un groupe de 600 familles qui protestaient contre l’absence d’eau potable dans le quartier Agustin Codazzi à Barinas. Plusieurs autres personnes sont blessées suite à des coups ou des plombs. 11/09/06 - Une personne est arrêtée par la police de Aragua pendant qu’un groupe de familles du secteur El Campito à Maracay protestent pour obtenir la réalisation de promesses d’attributions de logements.

Août 17/08/06 - Une centaine de familles paysannes de Guanare sont expulsées par la police de l’Etat de Portuguesa alors qu’elle occupe un terrain dans le quartier « Paraiso Bolivariano ». L’expulsion fait plusieurs blessés, dont une femme enceinte. 16/08/06 - Une manifestation à Valencia de deux groupes contre l’absence de ramassage des ordures et de places de stationnement s’achève avec 2 conseillers municipaux et 3 policiers blessés. 14/08/06 - Des personnes du quartier Las Casitas de Guatire (Etat de Miranda), manifestant devant le siège du Banco Nacional de Vivienda y Habitat sont dispersées à coups de grenades lacrymogènes par la Garde Nationale, qui arrête la meneuse présumées, Vilma Macias. 10/08/06 - Deux travailleurs affiliés à l’UNT sont blessés lors d’une manifestation devant les tribunaux des prud’hommes de Maracay. Ce jour-là, un groupe de 500 habitants du quartier de Catia La Mar barre la route pour réclamer la réparation des canalisations. Deux blessés ramassent des plombs suite à l’intervention de la police de l’Etat de Vargas. 09/08/06 - Cinq personnes sont arrêtées par la Garde Nationale suite à une expulsion dans le quartier Ojo de Agua à Baruta. 20 enfants sont affectés par les gaz lacrymogènes. Trois jours plus tard, 11 personnes reçoivent une mesure de privation de liberté pour « invasion et résistance à l’autorité ». Ce jour-là deux personnes sont arrêtées alors qu’un groupe de 200 manifestants pour le logement tentent de se rassembler devant le palais Miraflores.

Juillet 28/07/06 - Un groupe de mineurs de El Callao tente d’organiser une manifestation contre l’entreprise transnationale chinoise Jin Yan alors que deux dirigeants du syndicat sont détenus par la Garde Nationale. Les travailleurs ont dénoncé l’usage de machettes et de lacrymogènes par les forces de répression.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47