Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Nestor Potkine,
Monseigneur Redeker
logo imprimer


Et je vis, sur un trône de gloire, la Très Sainte Trinité, le Bakounine, le Kropotkine et le Saint-Proudhon. Et l’archange Jacob, déposant sa pince-monseigneur, me demanda : « Quelle est ta requête ? Parle, n’aie crainte ». Et je dis que nos âmes sont dans la nuit. Car voici, un homme a parlé. Monseigneur Redeker a répandu des paroles de fiel sur l’Islam. Et, offensés, des soumis, c’est-à-dire les disciples de la Soumission, qui est la signification du mot Islam, lui ont juré la mort. Et Monseigneur Redeker vit caché, et ne montre plus sa face au soleil, par peur de la mort qu’on lui a juré. Nos âmes sont dans la nuit, car, si Notre Père l’Anarchisme nous édicte de défendre quiconque n’est attaqué que parce qu’il a parlé, en particulier s’il a parlé pour attaquer une religion, Notre Mère l’Anarchie nous a rappelé que Redeker a de la boue dans le cœur. Vois, Redeker affirme dans le Figaro que le judaïsme et le christanisme sont religions de pardon, et que « aucune des fautes de l’Eglise ne trouve ses racines dans l’évangile. Le retour à Jésus est un recours contre les excès de l’institution ecclésiastique ». Mais il n’est si petit enfant qui ne sache que la Torah du judaïsme est un long récit de massacres, parfois commis par Dieu lui-même. Il n’est si petit enfant qui ne sache que jamais Jésus n’a condamné ces récits dans les Evangiles, qui ne sache que jamais Jésus n’a affirmé qu’il n’existait pas d’enfer pour les incroyants et les infidèles, qui ne sache que le christianisme a mis en esclavage, torturé et assassiné. Le Coran respire le sang et la haine autant que la Torah. Nul n’a vu Benoît XVI excommunier les militaires et exiger le départ des chapelains des armées. »

Et le Bakounine, le Kropotkine et le Saint-Proudhon se cachèrent à ma vue dans un tourbillon de feu. Et, voici, l’archange Jacob sortit une bouteille de vin de messe de sous son aile et me proposa un petit canon de rouge en attendant. Et il me parla des royaumes et des chefs d’escadrilles. Et le tourbillon de feu s’apaisa, et je vis Notre Protectrice la Très Sainte Louise. La voix de Louise éclata, comme le tonnerre dans les champs de concombres, comme l’éclair sur la maison du mauvais larron :
« Ne sais-tu donc pas que ton Jésus a dit « heureux les pauvres d’esprit car le royaume des médias est à eux » ? Ne sais-tu donc pas que s’il fallait fusiller les imbéciles, les rats et les termites hériteraient de la terre ? Quelles rivières de sang couleraient s’il fallait qu’on assassine tous ceux qui trempent leur plume dans le vomi des chiens ! Es-tu tenté de dire « laissez les morts enterrer les morts, laissez les bigots assassiner les bigots » ? Souviens-toi que même un bigot est un être humain, souviens-toi que laisser les fous à turban assassiner les fous à bonnet carré, c’est leur donner le couteau pour te trancher la gorge.

Mais souviens-toi de même qu’un homme soit menacé de mort n’entraîne pas qu’il ait raison, qu’il doive vivre caché là où chacun vit où il veut n’entraîne pas qu’on doive l’approuver. Redeker a autant le droit d’écrire ce qu’il pense que nous avons le droit de l’insulter. Qui n’insulte une religion que pour en recommander une autre, celui-là n’a dans la bouche qu’une mare à purin. Redeker a droit, en égale mesure, à la protection et à l’exécration.

En vérité, en vérité je te le dis, les fous à turban assassinent et menacent d’assassiner parce qu’ils savent que sur leurs terres mêmes l’athéisme gagne. Bois à la fontaine de toute vérité, l’Internet, vois les Iraniens de homa.org, qui te montreront des vidéos des lapidations en terre d’Islam, vois Atheturk le site des athées turcs, vois les Français d’Islamla.com. Lis les bons auteurs, lis Ibn Warraq de secularislam.org qui a rassemblé les témoignages d’athées d’origine musulmane, lis Pascal Boyer qui, dans « Et l’homme créa les dieux », explique pourquoi les religions sont de si efficaces parasites de l’esprit humain. En vérité je te le dis, c’est lorsque les religions meurent qu’elles mordent le plus. Quand le catholicisme a-t-il été plus brutal qu’à la naissance du protestantisme ? Si des islamistes tuent, c’est parce que l’Islam meurt. Tends la main aux Arabes, aux Iraniennes, aux Turques qui tendent le poing à l’Islam : elles en sont où en était le chevalier de la Barre ! Mais tends la poubelle à Redeker, qu’il retourne de là où il vient. Vivant. »

Nestor Potkine, qui, dans les ténèbres de l’obscurantisme, lit le Monde Libertaire à la lueur de son auréole



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39