Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Jean-Manuel Traimond. Photos Christiane Passevant
Les Françaises ne sont pas des veaux
Un guide méchant [et parfois moche] de Paris
logo imprimer

Louise Michel a raconté l’histoire de femmes condamnées comme elle pour leur participation à la Commune. Voici un récit, cité par Un Paris révolutionnaire, ouvrage collectif sur une idée de Claire Auzias (Dagorno, Esprit Frappeur), qui touche de près à la statuaire parisienne :

« Madame Richoux ne se plaignait pas non plus, sa condamnation était inique. Voici ce qu’elle avait fait : une barricade place Saint-Sulpice était si peu haute qu’elle servait plutôt contre que pour les combattants : elle, avec son calme de femme bien élevée, prise de pitié, s’en alla tout simplement hausser et faire hausser la barricade avec tout ce qui se pouvait : une boutique de statues pour les églises était ouverte, je ne sais pourquoi : elle fit porter, en guise de pavés, qui manquaient, les saints, d’assez de poids, pour cela : on l’avait arrêtée très bien vêtue, gantée, prête à sortir de chez elle. Elle sortit en effet, pour ne rentrer qu’après l’amnistie.

— C’est vous qui avez fait porter sur la barricade les statues des saints ?

— Mais certainement, dit-elle, les statues étaient de pierre et ceux qui mourraient étaient de chair.

Condamnée pour ce fait à la déportation en enceinte fortifiée… »



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39