Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
OC-TV, edito du 25 avril 2006
logo imprimer

Entendez-vous sourdre le nationalisme ?

Bon, dans le cadre de la visite de la ménagerie politique (Le renard, l’alouette et le caméléon, Metro du 18/04), intéressons nous aux purs et durs, à ceux qui raptent le drapeau tricolore pour s’en faire une toge, une armure, qui voient des étrangers menaçant derrière chaque visage d’autant plus quand ils sont colorés.

A tout saigneur tout honneur, dans la catégorie des supers lourds, le vieux croco Jean Marie éructe encore son fiel. Mieux, sentant le souffle venue du pays des chouans, le voila qui lance son appel en faveur d’une coalition de la droite « populaire, sociale et nationale » pour les élections présidentielles et législatives de 2007. D’où l’idée d’« une candidature unique des patriotes à l’élection présidentielle ». Rien que ça !!!

Chassant sur le même territoire, la hyène Philippe du Puy du Fou se rassasie des cadavres exquis identifiés ça et là comme l’ex FN Jacques d’Orange, l’ex UMP Pierre-Alain de Montauban, l’ex UDF Jean-Luc de Palaiseul, sans compter les derniers fidèles de cette pauvre fouine amaigrie de Bruno. A en croire le fier Guillaume, jeune écuyer du Vicomte, son sire va réussir là où le croco a échoué, à savoir : "défendre les idées nationales, sociales et populaires au niveau local comme au niveau national, parce qu’il est à la confluence des aspirations des militants du FN comme de l’UMP ».

L’UMP parlons en ! Les souverainistes du raton-laveur Nicolas II semblent gênés aux entournures et commencent à le faire savoir en reprochant haut et fort aux dirigeants du parti de ne pas avoir tirés les leçons du référendum du 29 mai qui fit triompher le non à la Constitution européenne. Et le petit chef de "Debout la République" de rajouter : « Les gaullistes, et tous ceux qui sont attachés à la souveraineté nationale se sentent de plus en plus mal à l’aise à l’UMP ». En clair, ils aspirent à une recomposition politique.

Bon, à un an de l’échéance, les cartes semblent distribuées, un còp de mai nous allons avoir droit aux discours sécuritaires et à des perspectives qui datent du roi cézet. Breeuuu..., l’entendez-vous sourdre le nationalisme ?

Jacme Gaudas



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39