Les élections

Peut être certains à la lecture des articles qui suivent pourront penser que nous prenons parti pour une tendance des collectifs anti-libéraux. Ce n’est pas le cas.

Participer aux élections signifie que l’on accepte peu ou prou le système en place. Croire que dans ce "cirque" on est en position de faire entendre une voix autre relève d’une grande inexpérience du politique ou pire d’une grande naïveté.

Cette campagne "anti libérale" aura eu pour effet, (ou pour mission ?) de décourager, de démotiver beaucoup de gens.

La discussion pour savoir qui est le meilleur continue. La "Star Ac" électorale continue, mais sans nous.
Divergences


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 25 décembre 2006
par  ...

De l’électoralisme en politique

Etude de cas
La valse hésitation dans la nomination d’un « candidat unique » représentant ce qu’il est convenu d’appeler la « gauche de la gauche » est pleine d’enseignements.
Les deux principaux acteurs, PCF et LCR, qui structurent et manipulent l’opération en disent long, quant à leur attitude sur (...)

lundi 25 décembre 2006
par  ...

Fidèle à moi-même

Des dizaines de messages me demandent de m’expliquer sur mon retrait du Collectif national pour une alternative antilibérale de gauche et des candidatures unitaires et du groupe provisoire de porte parole.
Je suis très touché, même si dans certains cas, ces messages prennent l’allure d’une quasi (...)

lundi 25 décembre 2006
par  ...

Un collectif anti-libéralisme face aux choix

Je ne voudrais pas faire d’un microcosme particulier une généralité nationale ! Aussi ce qui suit n’est qu’un point de vue partiel (et partial) sur les trois dernières réunions de notre collectif antilibéral etc....
1) le 3 novembre (21 présent-e-s : des Alternatifs, PCF, PRS, militants PS "Filochards", (...)