Les Blancs, les Juifs et nous

Porte-parole du Parti des Indigènes de la République (PIR), Houria Bouteldja vient de sortir un ouvrage qui oscille entre prise de position personnelle, le Je étant omniprésent mais aussi manifeste collectif des « Indigènes » comme le souligne le Nous du titre.

Ce livre, comme les thèses des Indigènes de la République, ne sont pas sans poser des problèmes. Les prises de position du PIR ont mis au jour de véritables fractures dans le monde intellectuel de la gauche en tant que telles comme chez les militants libertaires.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 22 novembre 2016
par  ...

Camus Albert, sa mère et la justice

Sur le site du Parti des Indigènes de la République est paru un texte intitulé : « Ivan Segré : quand un Camus israélien critique Houria Bouteldja ». Il est signé Malik Tahar-Chaouch et Youssef Boussoumah, membres du PIR. C’est une réponse à mon compte-rendu du livre de Houria Bouteldja, et incidemment à (...)

mardi 22 novembre 2016
par  ...

Bouteldja, ses « sœurs » et nous •

Publié le 20 juin 2016 sur Mediapart / Le blog de Mélusine
Les réactions enthousiastes comme critiques suscitées par le dernier livre d’Houria Bouteldja ont largement ignoré les pages que l’auteure consacre aux "femmes indigènes" et à la place qui devrait être la leur dans la lutte antiraciste. Ce (...)

mardi 22 novembre 2016
par  ...

Une indigène au visage pâle

Compte-rendu du livre de Houria Bouteldja :Les Blancs, les Juifs et nous. Vers une politique de l’amour révolutionnaire Ivan Segré - paru dans lundimatin#54, le 30 mars 2016
Compte tenu de la longueur de ce texte d’Ivan Segré, une version téléchargeable et imprimable est disponible ici.
A ce texte (...)