UN GUIDE MÉCHANT ET PARFOIS MOCHE DE PARIS


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 17 juillet 2010
par  CP

Décoration des Invalides. Diversité dans l’unité

Décoration des Invalides
D’avoir respecté l’architecture d’Hardouin-Mansart ne valut pas que des compliments à Visconti, l’architecte de la crypte où est enterré Napoléon 1er. Parce qu’il creusa un large trou pour Napoléon plutôt que de l’élever sur un piédestal, on parla de fosse aux ours.
Les (...)

samedi 17 juillet 2010
par  CP

Cultes aux Invalides

Le nombre des anciens soldats pensionnaires de l’Hôtel des Invalides, mi-maison de retraite mi-hôpital, pouvait s’élever jusqu’à 4000. Louis XIV voulut y entendre la messe.
On construisit donc deux nefs, une petite et une grande, adossées mais séparées par une énorme fenêtre, afin que les hiérarchies (...)

samedi 17 juillet 2010
par  CP

Une intéressante théorie

Charbon ou cendres, le roi de Rome n’a jamais existé, puisque son père Napoléon n’a jamais existé. Voilà du moins ce qu’entreprit de démontrer en 1827 un pieux bibliothécaire d’Agen, M. Pérès, dans l’espoir de ridiculiser une « Origine des cultes » de l’académicien libre-penseur Dupuis. Car « l’Origine des (...)

samedi 17 juillet 2010
par  CP

Les canons des Invalides

Une batterie de canons pris à l’ennemi (autrichien et turc) est alignée devant l’Esplanade des Invalides. Ces canons tirent à chaque changement de Président de la République. Ils ne tirent pas sur le Président de République. Certains le regrettent.
Jusqu’à une date récente, les canons placés debout (...)

samedi 17 juillet 2010
par  CP

Hommage à la ressuscitée

Les autorités civiles de Montmartre combattirent la construction de la basilique du Sacré-Cœur. Elles baptisèrent en particulier la rue au pied de l’église « rue du Chevalier de la Barre ». Le Chevalier de la Barre, à 19 ans, refusa d’enlever son chapeau au passage d’une procession du Saint-Sacrement. On (...)