Un guide méchant [et parfois moche] de Paris. L’architecture moderne à Paris (suite)


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 15 novembre 2009
par  CP

Des bâtiments d’abord utiles

Carlos Ott, l’architecte de l’Opéra Bastille, a plusieurs fois déclaré qu’il avait tout sacrifié à la fonctionnalité. Un regard suffit à constater l’exactitude de son observation.
Albert Laprade édifia la grande bâtisse abritant certains services de la Ville de Paris boulevard Morland. Horace Léon, auteur (...)

dimanche 15 novembre 2009
par  CP

Une importante mission commerciale

Le budget de fonctionnement des musées nationaux dépend en large part des subventions allouées par l’Etat.
Les recettes annexes sont donc d’une grande importance. Le temps n’est plus aux simples ventes de cartes postales. Les musées nationaux français imitent les musées privés américains : à présent, (...)

dimanche 15 novembre 2009
par  CP

Le façadisme

Le façadisme est-il un humanisme ? d’Horace Léon, analyse ce mot entériné par les rapports officiels :
« Qu’est-ce que le façadisme ? Le désossement, selon Koltirine et Ider, des immeubles haussmanniens achetés par les spéculateurs : on préserve la façade de pierre de taille, protégée par la loi. (...)

dimanche 15 novembre 2009
par  CP

Félicité future

Le célèbre ouvrage de Bénin Espérance Préludes au bonheur suggère
« 1 : que la Tour Maine-Montparnasse et la colossale barre derrière elle soient détruites, les frais de l’opération étant couverts par ce que paieront les occupants des terrains libérés, le même processus pouvant servir à la destruction de (...)

dimanche 15 novembre 2009
par  CP

L’éclectisme à Paris

Les architectes Biro et Fernier ont tenté, nous informe Hervé Martin, de composer pour l’Hôtel Drouot « un décor urbain à base de multiples clins d’œil. Les panneaux de la façade, en particulier, évoquent le macramé des rideaux de concierge. » Parfaite comparaison.
Le style de l’église de la Trinité, lui, (...)