Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Dionysos contre le crucifié
Réponse complémentaire au texte d’Attilà Jorn
logo imprimer

En direct du Québec

’Ainsi, nous cherchons à avoir une assise dans nos milieux de travail et nos communautés, là où les germes de la résistance peuvent prendre racine. Notre rôle y est double : d’abord par appartenance de classe afin d’améliorer nos conditions immédiates, mais aussi pour être présents politiquement et défendre une stratégie révolutionnaire. Le 1er mai sera donc l’occasion pour les communistes libertaires de démontrer qu’il existe une alternative libertaire révolutionnaire et combative pour tous les travailleurs et travailleuses qui exigent le respect et des conditions de vie décentes de leur patron.’’ - NEFAC

D’un côté, il y a le réformisme. De l’autre, il y a l’élaboration d’une hypothétique stratégie révolutionnaire. Dans la dernière phrase, on retourne au réformisme. Nous y sommes encore exploitéEs par le patron, mais ’’décemment’’ (?). Quoi de si différent avec la stratégie troskyste ? Dans ce contexte, est-il si étonnant de voir une collection soi-disant
« sensible aux principes libertaires » publier une figure trostkyste notoire ? N’avons-nous pas assisté à ce que nous pourrions appeler la ’’trostkysation’’ de l’anarchisme avec la plateforme minimale (le réformisme des conditions de l’exploitation par exemple) à la place du programme minimum et la plate-forme maximale (la révolution toujours repoussée aux calendes grecques, ’’Il est évident qu’elle n’est pas à l’ordre du jour dans l’immédiat et qu’elle ne semble pas prête à le devenir dans un avenir prévisible’’ - NEFAC dans Cause commune) à la place du programme maximum ? Évidemment, vous n’entendrez pas la NEFAC ou d’autres anarchistes parler en ces termes, mais les ressemblances sont marquantes et probablement déterminantes.

Nicolas Phébus, figure notoire de l’anarchisme au Québec à sa façon, disait, sans craindre le ridicule, que Québec solidaire dans la région de Québec est anti-capitaliste.

’’Effectivement, QS n’est pas anticapitaliste. Ceci dit, la région de Québec (Taschereau en particulier) est un cas à part. C’est clairement la région la plus à gauche du parti. Leur anticapitalisme ne fait aucun doute pour moi.’’ (Nicolas)

Alors que nous savons que Québec solidaire entre autres dans la région de Québec est un des repères de trostkystes, des avatars de Bensaïd à Québec par exemple. Cela ne marque-t-il pas aussi une certaine connivence entre les soi-disant disciples de Léon (Trostky) et les soi-disant héritiers de Nestor (Makhno), malgré la fracture historique sanglante qui a existé entre ces deux mouvements ?

Ici, la NEFAC sert d’exemple pour le mouvement anarchiste, mais ce n’est pas tant elle qui est blâmée. Le mouvement anarchiste dans sa majorité semble tendre à la confusion entre actions même directes réformistes et stratégie du mouvement révolutionnaire tout comme le mouvement trostkyste. Que les deux se rejoignent dans une même collection n’exprime-t-il pas quelque chose de fondamentalement symptomatique et désolant ?




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47