Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Belphégor : Anarchisme et littérature de masses
logo imprimer

« Anarchisme et culture sont-ils compatibles ? Et s’ils le sont, peut-on dire qu’il se dégage d’un mouvement politique qui se veut populaire par excellence, l’image d’une littérature nouvelle qui parle au peuple du peuple ? »

Ce sont quelques-unes des questions soulevées dans le dossier du dernier numéro de la revue universitaire électronique Belphégor (http://etc.dal.ca/belphegor/), spécialisée dans l’étude des littératures populaires et de la culture médiatique. Elle se propose ici d’étudier en particulier les rapports, parfois simples, souvent complexes, entre anarchisme et littérature de masse : http://etc.dal.ca/belphegor/vol6_no2/fr/main_fr.html

En effet, l’attraction réciproque entre les deux est manifeste et bien réelle. Comme le remarque, à juste titre, Vittorio Frigero, dans sa présentation :

« il est vrai que de nombreux écrivains ont eu, ou ont encore, une sensibilité libertaire, [et] les anarchistes eux-même ont toujours voué à l’écrit une véritable culte. Combien d’anarchistes, correcteurs, typographes, imprimeurs, libraires... »

De plus, de même que le tract, l’affiche, ou le discours, la littérature se révèle un excellent instrument de révolte et de subversion :

« La littérature peut avoir une valeur non négligeable dans la lutte contre l’oppression, ne fût-ce qu’en raison de sa parenté avec la rhétorique, et de la capacité qui est la sienne de persuader en présentant des images bien choisies ».

Enfin, la littérature, ainsi que les autres moyens d’expression artistiques, tels le cinéma, sont des lieux où s’élaborent et se transmettent les différentes représentations de l’anarchie, et de l’anarchiste, favorables ou malintentionnées selon l’auteur, mais toujours partisanes.

Ce numéro n’a pas pour ambition d’offrir une vision complète des relations entre la littérature et l’idéologie anarchiste, ni d’apporter des réponses définitives à toutes les questions qui en découlent. mais plutôt de soulever des interrogations et d’offrir quelques pistes de réflexion. On pourra donc lire avec intérêt les articles suivants, traitant d’auteurs et d’œuvres multiples, produites dans des contextes et sous des latitudes différentes, et servant parfois des intérêts opposés, mais toutes unies par le souffle libertaire :

Vittorio Frigerio Présentation

Jesse Cohn Breaking the Frame : Anarchist Comics and Visual Culture

Philippe Ethuin L’anarchiste français au miroir du nihiliste russe dans la série Fantômas

David Doillon Portrait de l’anarchiste dans l’œuvre littéraire de Ricardo Flores Magón

Marcello Zane Vivir entre las nubes : Il racconto di anticipazione e la poesia utopica nel mondo libertario spagnolo del XIX secolo

Martino Marazzi L’Autobiography de Carlo Tresca

Séverine Drevet B. Traven, un esthète anarchiste

Isabelle Marinone « L’anarchiste » dans le cinéma de fiction français : un motif singulier entre caricature bienveillante et charge malintentionnée.

D’autres articles, hors-dossiers, abordant des sujets aussi variés que Jules Verne au pays du manga ou La bande dessinée francophone contemporaine à la lumière de sa propre critique, ainsi que des compte-rendus de parutions récentes viennent compléter ce numéro.

T.L.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39