Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Les amis du Négatif à l’Oeuvre
Pour une réactualisation de la praxis anarcho-situationniste...
logo imprimer


6 avril 1871, place Voltaire, les communards brûlent la guillotine.

A moins qu’il ne s’agisse de prolétaires "sud-
américains,chinois,latinos, etc", et autres prolos et pauvres de ce
pays, fouillant les décombres du World Trade Center à la recherche de
quelques cartes bleues....de crainte d’avoir à se faire bientôt
"foutre" dans cette incroyable mascarade par les organisateurs de ce
planétaire spectacle macabre....

Ce qui ne manquera d’ailleurs pas...dans un spectacle décidement planétaire !

Le rapprochement du groupe "nosotros.incontrolados/les amis du
négatif..." vers des courants anarchistes à peine esquissé soulève
déjà de nombreuses questions tant chez nos amiEs proches, que chez nos
correspondantEs, d’ici ou là.
Ce rapprochement n’est pas encore effectif et devra, par conséquent
être validé/invalidé par quelques bonnes tchaches... (voire rencontres
et quelques Teufs !)...
Pour ma part je soutiendrai cette option de "rapprochement "qui dans
la conjoncture actuelle naturellement s’impose, non comme une
allégeance en soi mais bien plus comme une contribution stratégique
aux débats au centre d’une "fraternité historique" dont on pourrait
déplorer que pour beaucoup elle se soit égarée dans une
représentation......

La question n’est pas autant celle d’une" vision élitiste" (à laquelle
nous ne participons en rien !) supposant que nous nous rapprocherions
de "quelques compagnons qui se tromperaient" et d’une mission "Anarcho
Divine" qui serait la notre-(selon certains/nes) de les pouvoir
"éclairer" sur les chemins ombrageux de la "théorie radicale" dont
nous aurions le secret supposé et caché depuis longtemps tel le Graal
révolutionnaire, mais bien d’oeuvrer conjointement de toutes nos
forces contre l’asphyxie généralisée, les "chapelles radicaleuses" et
tout le toutim, pour en finir avec le "foutras confusionniste"
constituant le fond de boutique "néocons" de tout ce qui s’affiche de
nos jours comme "libertaire ou anarchiste" à un point tel qu’un
imbécile patho-flic, notoire, ex-conseiller de De Villier sur les
questions de sécurité, - Michel Thooris - puisse créer un "parti
anarchiste-bleu-blanc-rouge" dans l’indifférence la plus totale.

(Cf l’article de N.I à ce propos)...

Mieux ; se déclarer anarchiste il y a quelques années suscitait
interrogations et parfois inquiétudes artificiellement entretenues
(gnia-gnia," le couteau entre les dents", -"la bombinette à la
paluche" ) ne provoque plus aujourd’hui qu’une réaction amusée et
terriblement condescendante face à un "fourre-tout juvénil &
attardé" du type galeries Lafayette, un petit haussement d’épaules,
voir une bonne tape amicale dans le dos...avec cette réjouissante
diatribe :
"Lorsqu’on est pas anar à 2O ans.... mais qu’on l’est encore à 40..." .
Air connu !
Ils sont nombreux, les anars, à s’enorgueillir de la participation du
mouvement anarchiste à la "Guerre d’Espagne", mais bien moins - A
l’exception près de quelques unEs, dont nous sommes ! - à contribuer
aux débats autour de Gimenez (voir /lire/diffuser les fils de la nuit)
ou de Raoul Brémont (De la communauté ; collect.Bleue in les Editions
de l’oubli) ou de la praxis situationniste comme prolongements
théoriques historiques de toute pensée anarchiste ou libertaire
tulmutueuse et émeutière, celle qui n’a pas élu domicile dans les
musées de pensées pétrifiées, les sarcophages de libertés, passées,
présentes et même, joli paradoxe, à venir...

L’IKEA DE LA FAUSSE CONTESTATION !

Ils sont encore moins nombreux à vouloir s’arracher "aux certitudes
tranquilles" contre d’autres qu’ils/elles s’entêtent avec opiniatreté
à supposer désormais du fond de leur cécité comme "éllitistes", ces
idées ayant pour objet de développer la critique radicale de la
totalité de ce monde auxquelles ils/elles préfèrent, in fine, plutôt
"défendre ponctuellement" la gestion raisonnée et juridique de
"l’entité Travail et de l’aménagement raisonné de l’esclavage
salarié" !

Déja, et à l’insu de la plus part, ils/elles rejoignent, discréditéEs,
les "porteurs de valises" des "pensées prostituées" telles "le
commerce équitable, l’alter-mondialisme New-Loock, l’économie durable"
et de tant d’autres balivernes qui constituent autant de "gerbitifs
positivistes et performants ! d’actes de soumission naive et déguisée
à l’ordre existant" !!!

Les autres nous trouvant fréquement plutôt d’un abord agréable,
joyeux, chaleureux et festif
sympas !

Mais pour le reste et d’autres :
Merde : CA SENT LE SAPIN !!!

Pour Les amis du Négatif à l’Oeuvre :
Edith Raff, Stephane kerfanto, Eva lo-Kwa, Claude Reno, Myriam Fillon,
F.Wallerand...et quelques autres

— nosotros.incontrolados/les amis du négatif à l’oeuvre.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39