Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Une grève sauvage aux États-Unis
Charles Reeve
logo imprimer

La grève des instituteurs et du personnel des écoles dans l’État de Virginie-Occidentale aux États-Unis

Une grève sauvage de masse

La dégradation du système de remboursement des dépenses de santé semble avoir été à l’origine du mouvement de révolte qui a abouti, fin février 2018, à la grève totale des 30 000 instituteurs et des 13 000 fonctionnaires des écoles dans l’État de Virginie-Occidentale.

Dans cet État, les fonctionnaires n’ont pas le droit de faire grève, et tout mouvement est illégal. En Virginie-Occidentale, les syndicats sont faibles, même si les communautés populaires ont une longue tradition de lutte sociale. Les grèves de mineurs y furent particulièrement combatives et violentes par le passé.

La grève a été organisée hors des structures syndicales par l’intermédiaire des réseaux sociaux, les grévistes se sont organisés par école et ont établi des liens entre eux par Internet. Il était clair, dès le début, que la grève ne pouvait réussir que par son côté massif, les grévistes isolés risquaient de se faire licencier immédiatement. La solidarité a ainsi été le ciment du mouvement. Les écoles se sont organisées pour continuer à distribuer aux enfants des repas gratuits dans un État très pauvre où de nombreux enfants ne mangent à leur faim que dans les cantines scolaires. Cette distribution a servi aussi à expliquer le mouvement et souder la population avec les grévistes.

Au début, les syndicats ont tenté de dissuader les instituteurs de se battre mais devant la puissance du mouvement, ils les ont suivis mollement et ont cherché à négocier avec les autorités de l’État. Tout de suite après les premières négociations, les syndicats ont avancé des promesses de règlement du mouvement. Les grévistes ont répondu en renforçant le mouvement avec le slogan : « Pas de promesses, du concret ! » Le mouvement a commencé à susciter un intérêt parmi les instituteurs d’autres États, en Arizona et en Oklahoma où des groupes de travailleurs ont exprimé le besoin d’action sauvage à la base sans passer par les syndicats. Des réseaux sociaux destinés à organiser la grève sauvage ont même été mis en place.

La Virginie-Occidentale est un des États les plus pauvres des États-Unis, avec une forte population de Blancs pauvres. Un instituteur gagne en moyenne 2 200 euros par mois, un des plus bas salaires d’instituteurs aux États-Unis. Après neuf jours de grève, des manifestations monstres devant le Capitole de l’État (qui a été par moments occupé par les grévistes) et un soutien croissant de la population, le gouverneur républicain a accordé, le 7 mars 2018, une augmentation de 5 % des salaires à tous les fonctionnaires de l’État et a ouvert des négociations sur les systèmes de santé et les remboursement médicaux des instituteurs qui sont continuellement revus à la baisse. Les grévistes ont obtenu également la garantie que les fonds nécessaires ne soient pas prélevés sur le budget des aides sociales aux plus pauvres, comme c’était prévu au départ. « Il ne s’agit pas de prendre aux plus pauvres pour donner aux pauvres ! », ont-ils affirmé. Les grévistes ont fêté leur victoire aux cris de : « C’est nous qui faisons l’Histoire ! », et en reprenant le slogan d’Occupy : « Voilà à quoi ressemble la démocratie ! »

L’État de Virginie-Occidentale a voté à 70 % pour Trump… Comme quoi l’apparence politique des sociétés ne traduit pas leur état d’esprit et peut cacher leurs potentialités de lutte. On ne peut réduire la société nord-américaine à Trump et aux fous armés qui tirent dans le tas…
Ci-joint quelques liens sur le mouvement. À lire en particulier l’analyse de Joe Burns sur le site Labor Notes. L’auteur a une vision syndicale de gauche de la crise du syndicalisme institutionnel et perçoit l’émergence de mouvements de base sauvages, tels celui des instituteurs de Virginie-Occidentale, comme un moyen de reconstruire le syndicalisme, passant à côté de ce qu’il y a de nouveau dans l’esprit de ces luttes.

–▬–

http://www.labornotes.org/2018/03/west-virginia-option*
https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-03-06/could-west-virginia-s-wildcat-teachers-strike-spread

https://www.democracynow.org/2018/3/5/from_coal_miners_to_teachers_west

https://www.democracynow.org/2018/3/5/people_have_just_had_enough_west

https://www.democracynow.org/2018/3/7/we_won_teachers_end_historic_strike




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.88
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2