Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
A propos du millénarisme, les Taipings chinois
Chesneaux Jean.
logo imprimer

Le millénarisme des Taïping. In : Archives de sociologie des religions, n°16, 1963. pp. 122-124 ;

Au cours de l’histoire, l’idée millénariste s’est incarnée dans de nombreux mouvements sociaux. Il s’agissait de se révolter contre la misère et l’injustice et la plupart du temps d’établir sur terre un espace de liberté. Ce fut le cas dans l’Europe médiévale, plus tardivement au Brésil et en Chine avec la révolte des Taipings. Pour ceux de nos lecteurs ou lectrices qui seraient intéressés, il existe un formidable roman écrit par Mario Vargas Llosa, La Guerre de la fin du monde. Cela se passe au Brésil, dans le sertao, à la fin du XIXe siècle.
Il existe une autre forme de millénarisme, celle apocalyptique, que mettent en œuvre des intégristes religieux afin de hâter le retour du libérateur, qu’il soit le Christ pour les chrétiens, le Messie pour les juifs, le Mahdi pour les musulmans sunnites et l’Imam caché pour les musulmans chiites. C’est la volonté de provoquer le suicide mondial, la bataille ultime, qui ouvre la voix au retour de l’Elu. NDLR

II était parfaitement normal que les organisateurs de la Conférence de Chicago sur les mouvements millénaristes 1) même s’ils étaient tenus de faire un choix et de se limiter à quelques cas typiques y aient inclus la révolution Taiping en Chine Cet extraordinaire épisode qui fascina les Occidentaux de époque et tout particulièrement les missions protestantes vit pendant plus de douze ans 1851-1864 des provinces entières de Chine centrale échapper autorité impériale et proclamer avènement un "Royaume céleste de la Grande Paix" ’Tai-ping Tian-guo) dont idéologie était un curieux mélange de christianisme et de cultes paysans chinois primitifs.

M. Boardman auteur une thèse fort intéressante sur Les éléments chrétiens dans la religion Taiping est efforcé ici de réexaminer ce problème par rapport au phénomène du millénarisme Acceptant les trois termes de la définition du millénarisme donnée par Norman Cohn salut collectif terrestre et imminent il pense que le millénarisme Taiping était certainement collectif et terrestre mais non imminent au sens religieux du terme les Taiping luttèrent avec acharne ment pour une victoire politique et militaire qui avait rien assuré Il souligne aussi le souci de purification personnelle des Taiping tant par le baptême que par un rituel approprié et leur sens du péché au nom duquel ils dénon aient comme pécheurs leurs adversaires des armées impériales Il montre comment leur religion combine des éléments de millénarisme traditionnel chinois le terme de Grande Paix Tai-ping évoque un vieux thème politico-religieux chinois un rêve très ancien) et des éléments chrétiens ceux-ci pense Boardman étaient ailleurs sélectionnés dans un souci efficacité politique on adopte le decalogue qui fournit une excellente base pour assurer la discipline morale des troupes on se réclame du Christ dont le chef des Taiping est proclamé frère cadet on promet le pardon des péchés dont ne bénéficieront pas les Impé riaux) mais on néglige les paraboles le sermon sur la montagne et quantité autres éléments du Nouveau Testament.

Lire la suite




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47