Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
3 - Les partis et organisations turcs
logo imprimer


- Parti Républicain du Peuple (CHP), parti kémaliste fondé en 1923 (et parti unique jusqu’en 1945).
- 
Parti Démocrate
(DP), scission du CHP en 1945, au pouvoir entre 1950 et 1960.
- 
Parti de la Justice
(Adalet Partisi, AP), nouveau nom du Parti Démocrate à partir de 1961, accède au gouvernement en 1965.

- Parti de la Mère Patrie (ANAP), formé en 1945, issu du kémalisme, comme le DP et PAP.

- Parti de la Voie Véritable (DYP), formé au début des années 1980, le DYP est issu du AP, que les militaires venaient de dissoudre. Le DYP partage le pouvoir au cours des années 1990 avec les social démocrates (1991 96) puis avec les islamistes (1996 97).

- Parti du Relèvement National (MSP), fondé en 1945.
Parti National de l’Ordre (MNP), premier parti fondamentaliste, fondé en 1969 puis dissout par les militaires après le coup de force de mars 1971.

- Parti de la Providence (Refah Partisi), parti fondamentaliste qui participe au gouvernement entre 1996 et 97, avant d’être dissout et de se reformer sous un autre nom.

- Parti du Mouvement National (MHP), fasciste.

- Parti de la Liberté et de la Solidarité (ODP), gauche.

- Parti Social démocrate Populaire (SHP), gauche, participe au gouvernement entre 1991 et 1996.

- Parti des Travailleurs de Turquie (TIP), fondé en 1961.

- Parti des Travailleurs (IP)

- Parti Socialiste des Travailleurs (SWP)

- Confédération des Syndicats Révolutionnaires des Travailleurs (DISK)

- Association des Droits de l’Homme (IHD)

- Résistants à la Guerre d’Izmir (ISK), association d’objecteurs et insoumis, dont les membres refusent de s’incorporer au service militaire, fait nouveau en Turquie.

- Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation majoritaire de la gauche kurde en Turquie, en guerre contre l’Etat turc depuis 1984.

- Union Patriotique du Kurdistan (UPK), l’un des deux partis majoritaires du Kurdistan irakien. Poussé à l’exil par l’offensive de l’armée irakienne à la fin des années 80, ce parti s’allie à l’Iran en 1991, pays qui le soutien en échange d’une aide de l’UPK aux chiites irakiens.

- Parti Démocratique du Kurdistan (PDK), l’autre parti majoritaire au Kurdistan irakien. Après avoir cherché à s’allier à la Turquie contre l’Irak, ce parti finit par chercher le soutien de Saddam Hussein après 1991.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39