Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Jean-Manuel Traimond. Photos Christiane Passevant
Chinatown et le petit Saïgon.
Guide méchant [et parfois moche] de Paris
logo imprimer

Deux quartiers colorés

La place Maubert, qui rassembla pendant des siècles les plus pauvres, les plus malheureux des parisiens, regroupe épiceries et restaurants vietnamiens. Ceci remonte à l’indépendance du Sud-Vietnam : les étudiants sud-vietnamiens fournissaient alors une main-d’œuvre bon marché à des compatriotes moins préoccupés par les choses de l’esprit.

En 1975, lors de la chute du Sud-Vietnam, des centaines de milliers d’habitants du Sud-Vietnam, en particulier ceux d’origine chinoise, se réfugièrent en Occident.

À la même époque, entre l’avenue d’Ivry et l’avenue de Choisy dans le XIIIe arrondissement, des promoteurs immobiliers avaient repris les terrains auparavant occupés par la société Panhard et Levassor et une chocolaterie Menier qui sentait bon. Cette zone était desservie par la gare marchande des Gobelins. Celle-ci abrite à présent un caverneux supermarché d’alimentation en gros, qui fournit les centaines de restaurants chinois et traiteurs asiatiques de la capitale.

Les tours immenses construites au-dessus de la gare échouèrent à séduire les cadres moyens que l’on y espérait. Les réfugiés du Sud-Vietnam, pris, eux, par la nécessité, ne reculèrent pas devant le caractère industriel de ces abris.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47