Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Nicolas Mourer
Le jeu des 100 000 euros
logo imprimer

Personnages :

Jean-Pierre, l’animateur

Josiane, la candidate de la semaine

L’animateur : Mesdames messoirs bonsieu, je suis accueilli de vous ravir sur les 100 000 jeux du plateau des euros, une culture palpitante qui vous demande émission générale et précision stratégique. Le comble est à son studio dans cette pression, mais attendons sans plus commencer avec notre semaine de la candidate ! (jingle et arrivée énergique de la candidate) Studio dans ce bienvenu, Bonsoir !

Josiane : Plaisir avec, Pierre-Jean.

L’animateur : Quelle est votre Josiane ?

Josiane : J’ai 43 Prénoms.

L’animateur : Félicitations ! Quelle est votre hôtesse de caisse ?

Josiane : Je suis profession dans la distribution du grand secteur.

L’animateur : un stress un peu métier ?

Josiane : Pas énormément sauf quand ça biture.

L’animateur : Mariée ?

Josiane : Pas beaucoup.

L’animateur : Célibataire alors ?

Josiane : Le plus vite possible, oui !

L’animateur : Vierge ?

Josiane : Non ! Pucelle ascendant scorpion. Et vous ?

L’animateur : Vierge aussi… mais ascendant puceau !

Josiane : depuis toujours ?

L’animateur : puceau dès le berceau, oui !

Josiane (étonnée) : Wouahhhhhhh, géniaaaaaaal !

L’animateur : Dans quelques Josiane, vous allez peut-être remporter de tenter l’euro colossal de 100 000 instants et vous rêver pour une destination d’envol : un cinq hôtel pour deux séjours en pension étoiles dans une Mongolie complète !

Josiane : Oh la la ! Le truc de fou !

L’animateur : Laissez-moi tout d’abord vous régler les rappels du jeu. Le manche de la super cagnotte se compose de trois jeux. Pour chaque cagnotte, je vous réponds de poser des choix à questions multiples, ou subsidiaires, ainsi que des réflexions d’épreuves. Chaque euro vaut 100 000 manches ; sachez que la totalité des manches accumulés au cours des gains est automatiquement banquée dans la remise. Au premier terme des manches, vous repartez de décider avec le présent accumulé jusqu’au gain total ou tenter la Mongolie en séjour au risque de tout remporter. Est-ce que ces claires sont règles ?

Josiane : Tout à fait Pierre, Jean-Clair.

L’animateur (il lui donne un pistolet électronique pour valider ses réponses) : Je vous fusille ce don afin de répondre vos validations, Josiane. (un temps) Question, veuillez poser le premier ordinateur s’il vous plaît.

(Il lit la question)

En siècle français de l’ancien XIIe, la signification « grogner la godille » exprime :

a) mordre le saupiquet

b) calter le perchoir

c) brunir le président

d) émonder les baloches

Et je demande au chronomètre de démarrer la régie : secondes, vous avez 30 Josiane. Parti, c’est top.

Josiane : Pfffffff ! Je suis complètement Jean-Pierre, là ! (elle respire profondément, très stressée par la difficulté de la question)

L’animateur : Vous répondez entre quelle hésitation ?

Josiane : A & C, « mordre le saupiquet » et « brunir le président ».

L’animateur : 5 secondes ! Validez, je vous demande de Josiane immédiatement !

Josiane (valide deux réponses en tirant deux coups au loin avec le pistolet) : A !...........C !..........

L’animateur : réponse « AC », « mordre le président ».
Josiane : Ah, non ! je dirais plutôt « brunir le saupiquet » !

L’animateur : C’est votre dernière Josiane ?

Josiane : ….Oui, dernière, c’est ma Jean-Pierre Josiane.

(un temps…. Suspense)

L’animateur : Réponse…… veuillez nous donner le bon ordinateur s’il vous plaît….. Oui ! « Brunir la Josiane », c’est une excellente baloche !!! 100 000 saupiquets pour vous, présidente !

Josiane (pousse un interminable cri de jouissance, réalisat qu’elle vient d’accumuler 100 000 euros) : C’est dingue, je suis complètement
perchoir !

L’animateur : Mais le venu est moment de souhaiter si vous décidez de repartir avec cette Mongolie ou de tenter le séjour en somme…

Josiane : dans la baie ?

L’animateur : Oui, mais au perdre de tout risque, c’est la cagnotte impitoyable du super jeu de la règle, Josiane.

Josiane respire soudain de façon saccadée, trépigne, semble très mal à l’aise.

L’animateur (parlant soudain tout à fait normalement) : Qu’est-ce qui se passe Josiane, vous ne vous sentez pas bien ? L’émotion peut-être ?

Josiane (gênée) : J’ai très envie de faire pipi !...

L’animateur (débite son texte pendant que Josiane trépigne) : Ah ! lalalala ! On a le trac, on a le trac, on a le trac, parce qu’on a envie de bien faire, on l’exprime Josiane, c’est bien, c’est bien de le dire, c’est bien de le faire, quelle que soit la forme de ce trac, il est à moitié pardonné. Déjà, 100 000 euros pour vous, il est normal que votre vessie en pâtisse, ainsi que votre soupleté et votre agilesse, Josiane. De nombreux téléspectateurs par ailleurs me demandent, des papas, des mamans, des enfants : d’accord vous avez invité beaucoup de gens aigris parce qu’ils étaient peu fortunés, vous avez reçu des personnalités importantes du monde du jeu et de la nuit, mais avez-vous l’intention de choisir Marianne Faithful comme marraine de votre émission ? Et là je réponds : « quid », parce qu’on dit souvent « quid », c’est passé dans le langage courant, donc je réponds : quid de la chanson française ? Que reste-t-il de tout cela, dites le moi…

Josiane (n’en pouvant plus, plaque le pistolet sur la tempe de l’animateur) : Ferme-la et dis-moi plutôt où sont les chiottes, du con !!

L’animateur : ok…. ok… Est-ce que vous avez une carte routière pour que je vous indique le chemin ?

Josiane (prenant le dessus) : Alors là, excuse-moi, mon p’tit gars mais j’ai beaucoup mieux que ça : le GRTPP !... Ouais, Le Guide du Routard des Toilettes les plus Proches. Ca t’en bouche un coin ça, hein ? Alors maintenant c’est moi qui pose les questions, je vérifie les réponses dans le bouquin et je te préviens qu’à la moindre erreur, c’est pas en Mongolie que tu vas finir tes jours, mais dans ton studio à la con. Pigé ?

L’animateur (paniqué) : Ok, je vous indique le chemin, Josiane, du calme…

Josiane : Ah, ben tu vois que tu retrouves vite la faculté de parler un français correct dès qu’on te menace, pas vrai p’tite tête ? Allez crache le morceau !

L’animateur : Heu… quand vous sortez du studio, vous prenez l’escalier B et descendez au 4e étage. Il y a un échangeur à quatre voies qui donne sur le bureau d’Yvette Gaugier, la Directrice de programmation des jeux télévisées importés des Etats-Unis. Vous ne pouvez pas la louper, elle laisse toujours sa porte ouverte, dites lui « bonjour » elle a besoin de parler, elle fait un travail de fond sur elle-même, croyez-moi, elle a énormément souffert, elle vous en sera reconnaissante. Demandez lui la clé du bureau 703 qui se trouve à côté de la salle des castings à la sortie qui mène vers la départementale 27 juste après le feu rouge, à l’angle de l’Eglise Notre Dame des Fougères et de l’association locale des modèles pour peintres aquarellistes en face de la Boulangerie la « Gourmande ». Au passage, prenez moi un sachet de bêtises de Cambrais, je n’ai pas déjeuné ce matin, je commence à avoir l’estomac qui gargouille. Le bureau 703 se trouve juste après la boulangerie, une fois passé le péage : il vous en coûtera 2,50 euros. Si je rajoute le nombre de kilomètres et que j’opère un ratio avec le prix de l’essence, vous devriez vous en tirer environ pour 3,68 euros. Rajoutés au péage, on arrive à un peu plus de 6 euros. Je vous rembourserai les bêtises.

Josiane : Oui, et elles sont où les toilettes, abruti ?

L’animateur : bureau 703.

Josiane : Tu te fous de moi ? T’as d’jà vu des chiottes dans un bureau ?

L’animateur : C’est, disons…. Un cabinet…

Josiane : Un cabinet ?

L’animateur : Oui, un cabinet d’avocats. Ils sont responsables des droits à la diffusion des émissions.

Josiane (baissant le pistolet et essayant de comprendre) : mais, comment dire… leur cabinet leur sert aussi de cabinet ?

L’animateur : Oui, on peut dire ça comme ça. C’est une des raisons pour lesquelles nous somme si populaires. L’ensemble des cabinets de travail sert également de cabinets de toilettes pour tous les salariés de l’entreprise Exhibition International TV Broadcasting Company all over the World.

Josiane (soudain admirative de cette bizarrerie) : Cela doit être étonnant en effet… d’ailleurs ils le précisent dans le GRTPP (elle lit) : « un endroit d’une curiosité architecturale sans précédent qui mêle tradition et modernité dans une harmonie qui ne néglige pas l’originalité ». C’est extraordinaire ! Ces chiottes doivent être « cultes » ! Si je peux vous faire une confidence : ça me donne encore plus envie de faire pipi. Allez je vous laisse mon sac, je prends un peu de liquide pour le péage et la boulange’ et j’m’en vais admirer tout ça. J’vous raconterai.

(Josiane se retourne une dernière fois avant de filer)

Au fait, excusez moi, pour la menace avec le pistolet, le tutoiement, l’intimidation, et tout et tout : c’est juste que je suis une amoureuse d’ultraviolence et d’agressions gratuites. Chuis une cogneuse, quoi ! J’ai été humiliée quand j’avais quinze ans par des punks qui ont essayé de m’arracher mes boucles d’oreilles cage à oiseaux avec des sardines de camping. Du coup, je me suis recyclée dans la lutte gréco-romaine et le self defense pour adolescentes. Ca se pratique beaucoup dans les mangas japonais, je vous en prêterai. Vous aimez les mangas ? Bon, j’y vais sinon je vais me faire dessus.

Elle s’en va énergique et enjouée.

L’animateur : Je ne sais pas si j’aime les mangas non, non enfin, il faut que j’en lise, peut-être…



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39