Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Les Hackers et les services secrets.
logo imprimer

Dans l’article concernant la LA CRÉATION D’UNE ORGANISATION HACKER EN FRANCE et paru dans le numéro de Septembre2 009 de Divergences, un nom propre apparaissait présentant son propriétaire comme ayant travaillé pour les services secrets lors de la création d’un groupe de hackers.

Cet article que nous avions reproduit parce qu’il nous avait semblé intéressant, pour le moins, n’avait jusqu’alors soulevé aucune contestation. Au cours du mois de mars l’un d’entre nous alors en vacances reçoit un courriel comminatoire l’engageant à enlever ce nom de cet article.

En voici le texte :

Cher Monsieur,

En date du 15 septembre 2009, vous publiez un Manifeste qui me citre
nommément et de façon assez surpenante. Je ne suis ni agent de la DST,
ni informticien, ni atteint de dénoncite aïgue. Cette publication est
diffamatoire vis-à-vis de ma personne. Aussi, je vous demande de
supprimer cette contribution dans son intégralité ou du moins le passage me
concernant.

En absence de réponse de votre part, je vous citerais à comparaître
par devant le tribunal correctionnel compétent.

Merci de votre compréhension.

Loin de tout accès facile au net, notre collaborateur à préférer couper court à d’éventuelles suites, et le nom fut enlevé tout en signalant ce fait ainsi [*Ce texte mettait en cause nommément une personne qui nous a enjoint -avec raison- d’enlever son nom dont acte*].

Pour nous, libertaires de tout poil, nous sommes bien placés [1] pour savoir que si la police est bien renseignée sur nos faits et gestes, la paranoïa anti-policière est bien souvent plus dangereuse que d’éventuelles infiltrations.

C’est alors que le 25 mars 2009 nous recevions ce courriel :

Bonjour,

Je viens de voir que vous avez retiré le nom de Jean-Bernard Condat du
"Manifeste pour la création d’une organisation hacker en France".
J’imagine que vous avez vous aussi reçu des lettres d’intimidation de sa
part, et que vous avez choisi d’accéder à sa (délirante) requête.

C’est un peu dommage de ne pas avoir pris contact avec nous avant, mais
vu le climat actuel nous comprenons aisément votre réaction.

En ce qui nous concerne, le groupe DegenereScience vient de publier
un communiqué pour s’expliquer de son refus d’obtempérer, et donner des
arguments tangibles aux autres personnes visées pour refuser la
grossière
intimidation.

http://www.dg-sc.org/blog/index.php?post/2010/03/25/R%C3%A9ponse-%C3%A0-Jean-Bernard-CONDAT

Autorisation expresse de republier/commenter ; si vous avez besoin de plus
d’information, je peux aisément vous communiquer plus de détails et/ou
vous mettre en relation avec d’autres personnes ayant reçus ces mêmes
courriers d’intimidation, pour confirmation ou avis contradictoire.

Cordialement,

DecereBrain, groupe DegenereScience

Maintenant libre à chacun d’entre nous de partir à la chasse aux informations sur la toile. Le texte publié sur [ DegenereScience est fort instructif. Les informations concernant cette personne et en ligne sur Wikipedia confirment leurs dires. La façon dont cette personne se présente sur son blog contredit ce qu’il dit dans son mail à nous adressé à savoir qu’il n’est pas informaticien, mais juste computer fraud expert sic !

Divergences

Notes :

[1Les rapports de police ont servis pendant longtemps d’archives exploitables par les historiens



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39