Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Un guide méchant [et parfois moche] de Paris
Caractère indispensable du métro
Jean-Manuel Traimond. Photos Christiane Passevant
logo imprimer

À en croire Paris en chiffres édité en 1996 par la Mairie de Paris, « la voirie de la capitale permet la circulation simultanée, dans de bonnes conditions de régularité, de 120 000 véhicules, soit une automobile parisienne sur sept, le nombre des voitures particulières immatriculées 75 étant d’environ 880 000 en 1995.

Mais c’est sans compter sans les véhicules de passage, en provenance du reste de l’Île-de-France ou d’ailleurs, que l’on estime à 1 500 000 par jour. »

Horace Léon, dans Le Périphérique est un mur qui roule, confirme : « l’excès de véhicules de passage dans Paris est dû à la pénurie des moyens de transports en commun hors de Paris, qui contraint les banlieusards à emprunter leur voiture pour sortir de leur banlieue. »

La voirie parisienne occupe 2000 hectares, soit autant que les espaces verts. La portion piétonnière de ces hectares de voirie, entre les camions, les bus, les taxis, les camionnettes, les voitures, les motos, les mobylettes, les déjections canines, et les innombrables terrasses commerciales autorisées ou non, se réduit à si peu qu’il a été proposé, sans vraiment plaisanter, la création de couloirs piétonniers sur les trottoirs.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47