Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Un guide méchant [et parfois moche] de Paris
Station Louise Michel
Jean-Manuel Traimond. Photos Christiane Passevant
logo imprimer

La station Louise Michel a deux caractères exceptionnels : elle est la seule à honorer une femme (la station Pierre Curie ignore Marie Curie), et la seule à honorer une anarchiste. Les vertus de Louise Michel brillent d’un tel éclat que la mairie de Levallois se sent obligée de fleurir sa tombe.

Devant le « Club de la Planchette » destiné aux personnes âgées de Levallois, une statue figure cette combattante qui survécut à la déportation en Nouvelle-Calédonie, en dame aimable parlant à une petite fille, un chat à ses pieds.

Les manifestations d’humour édilitaire sont assez rares pour être signalées. Le 28 février 2004, le 18e arrondissement inaugura le square Louise Michel.
Qui fleurit au pied du Sacré-Cœur.

Le square Louise Michel est voisin du square Wilette, qui abrite les marches montant au Sacré-Cœur. Dessinateur de son état, Wilette avait notoirement déclaré : « il n’est pas possible que le Bon Dieu, s’il existe, accepte d’habiter là-dedans. Cet immense bazar a été construit par le Diable et pour le Diable. »

Wilette fit scandale en prenant un jour le Sacré-Cœur d’assaut aux cris de « Vive le Diable ! Vive le Diable ! »




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47