Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Un guide méchant [et parfois moche] de Paris
Station Voltaire
Jean-Manuel Traimond. Photos Christiane Passevant
logo imprimer

Le 137e bataillon de la garde nationale, dans le premier mois de la Commune, pénétra 60 bis rue de la Folie-Regnault près de la Roquette dans la remise de Jean-François Heidenreich, exécuteur en chef des arrêts criminels (bourreau), en sortit la guillotine et la brûla face à la Mairie du 11e, 9 place Voltaire.

L’histoire mondiale connaît peu d’unités militaires détruisant par idéalisme un instrument de mort.

Notons une rarissime instance de honte étatique : si les adjoints de l’exécuteur en chef des arrêts criminels ont toujours été des fonctionnaires de la République, l’exécuteur lui-même n’a jamais été qu’un contractuel. Et son fils, traditionnellement, n’effectuait pas son service militaire.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39