Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Articles des lecteurs
logo imprimer

La barbarie à visage judiciaire

1er avril 2006 [19:07], par Nera GHJATTA

Bonjour , Sans doute a - t il fallut la commission parlementaire et qq un des aspects publics(très publics ..trop publics ?) pour que une partie cachée de l’iceberg apparaissent au niveau du très grand public ...mais vu de Corse ces témoignages nous apparaissent faibles ..oui qui sait qu’en douce France il y a des attitudes policières qui n’ont rien à envier à celles tristement célèbres de la Stasi (parce que je me souviens) ..oui bien sur nous sommes particulièrement privilégiés avec une police antiterroriste ...ceux et celles qui connaissent la terreur savent que celle ci est celle vécu par des familles des enfants bas age ou pas quand les ninja débarquent ..... ??? sans doute cette publicité a telle pu permettre la manifestation d’une autre vérité au procès en appel de Jean Castela et Vincent Andreuzzi les rendant innocents ..et oui Monsieur Marion venant expliquer aux magistrats comment l’on pouvait construire un dossier vide ..qui permis en première instance de les condamner à plus de trente ans de réclusion. La partie civile fut elle aussi sans doute très outragée par ce comportement policier car le dossier ..continue d’être relativement vide ..d’autant que l’hallali est pas encore sonnée ....comment être étonné dans cette Douce France que la liberté y combat contre l’égalité ....mais plus encore quand elle produit sa propre illégalité ? Pas là de question d’hommes mais de système ..une instruction qui ne sait ..plus comment être accusatoire d’une part, Et d’autre part maintenir d’instruire à charge et à décharge ..la police qui préserve -t- elle tous les éléments de preuves nécessaire à la manifestation de la vérité ? ..inquisitoriale la justice est et reste ....cela est vrai dans ces grand procès au pénal ..mais il faut à y regarder de plus près pour voir avec quel dédain certains magistrats et autres personnels, traitent des hommes (surtout ) quand ceux-ci divorcent et demandent la garde de leur enfant .... Oui il est sans doute plus facile de critiquer mais que dire des souffrances ...endurées ..les passer aux comptes de pertes et profits de la Démocratie ?

La barbarie à visage judiciaire 1er avril 2006 [16:29], par Xian - http://vivrelibre.highforum.net

Il est très important de se souvenir que les gens que nous, vous, critiquons sont des êtres humains ordinaires, policiers et magistrats comme les prévenus sont des membres à part entière de la démocratie parlementaire, système actuel de notre société économiquement et intellectuellement faible.

Il est toujours assez simple de "critiquer", il est plus malaisé de "proposer".

A quand une société où "nous" serons "pour" au lieu d’être "contre"...

Xian

L’affaire des caricatures ou la chronique d’une crise de civilisation annoncée. 1er avril 2006 [00:44]

En quoi ces caricatures sont-elles offensantes ? Ce qui serait offensant, c’est, par exemple, que je colle l’un de ces dessins sur la vitrine de mon épicier que je sais être musulman... là oui, il y aurait volonté délibérée d’humilier, en faisant une application particulière. Mais on n’a jamais humilié personne en avançant que telle ou telle religion (d’une manière générale et sans viser personne en particulier) a sa part d’obscurantisme, de fanatisme, de barbarie, de cruauté, de férocité (ce qui par dessus le marché est une idée vraie !). En outre, la plus controversée de ces caricatures est fortement ambivalente : car transformer la coiffure de Mahomet en bombe peut aussi s’interpréter "voilà ce que les intégristes font de Mahomet" ! Et puis, je voudrais souligner que les athées reçoivent tous les jours en pleine figure des images et des propos qu’ils pourraient considérer comme insultant leur "identité" et blessant leur conscience ! Mais la conscience des athées, c’est bien connu, on peut la piétiner sans s’inquiéter (certains pensent même qu’ils n’en ont pas !). Je vous renvoie au numéro 461 de Marianne, qui aborde très roborativement cette question.

On me parle sans sourciller d’"identité religieuse bafouée" : mettons que je lise La Croix ou quelque publication de Bayard presse, mais est-ce que je suis bien sur un site d’analyse libertaire ? Je rêve ? Quand un anar criera "Croa croa" sur le passage d’une soutane, il va se faire remonter les bretelles sur le site de "Divergences" ? On va lui dire que c’est de mauvais goût, que ça peut avoir des "effets", que ce n’est ni "généreux" ni "fraternel" ?

Il ne faudrait pas oublier que les caricatures ne tuent personne et n’invitent personne à tuer personne, mais que Théo Van Gogh, lui, a bel et bien été assassiné pour ce que certains considèrent comme un délit d’opinion. Ce n’est pas un hasard si, de tous les pays occidentaux où les musulmans sont très nombreux, la France est pratiquement le seul à ne pas avoir connu de manifestations réclamant "la mort" des auteurs des caricatures. Preuve que la laïcité est un principe parfaitement compatible avec l’islam et que nos concitoyens de culture musulmane en grande majorité se contrefoutent de ces prétendues insultes, parce qu’ils ne s’identifient pas à ces images qui d’ailleurs n’appellent nullement à l’identification (différence et non la moindre avec les caricatures racistes antijuives dont vous parlez). Seulement il ne faut pas le dire, on n’a pas le droit d’être musulman (ou de culture musulmane) et de ne pas s’émouvoir de ça. On a encore moins le droit d’être "athée musulman ..." - comme moi je suis "athée catholique" - ... ça ne se fait pas ! Comme si "l’identité religieuse" devait aller de soi... mais seulement pour certains : que de mépris !

La voie est de nouveau tracée pour une belle entreprise morale et pédagogique qui viendra nous (ré)expliquer "l’effet catastrophique" que peuvent avoir le Mahomet de Voltaire, le Traité théologico-politique de Spinoza, le Dictionnaire de Bayle, la Généalogie de la morale de Nietzsche, le Lutrin de Boileau... ("tant de fiel entre-t-il dans l’âme des dévots ?"), j’en passe des meilleurs et des moins bons, mais autant de textes qui ne sont pas respectueux des "identités religieuses"... Le délit de blasphème n’est pas loin. J’oubliais aussi les films (Pasolini, etc.) et bien sûr les chansons de Brassens que je paraphraserai pour finir : pour laisser les uns dire "amen", faut-il m’interdire de dire "merde" ?

Mezetulle

*

EGYPTE : "Ça suffit !" 1er février 2006 [18:50], par Olivier R

Si il y a des islamistes dans la "coalition" anti-Moubarak en question, je ne vois pas en quoi ce mouvement intéresserait les libertaires. Ni maitre et ni dieu ! La théocratie est notre ennemie. Une tyrannie religieuse ne libérera pas les Egyptiens, bien au contraire.

Olivier R

o

EGYPTE : "Ça suffit !" 1er février 2006, par J.Gorban

Ce mouvement, que je ne connaissais pas, doit intéresser les anarchistes. Il est un exemple du bouillonnement à travers le monde depuis la disparition du "socialisme" réellement existant.

Il ne faut pas se voiler la face et lancer des incantations, mais comprendre pourquoi des laics (à priori) en viennent à se rapprocher de leurs "pires ennemis".

Et est ce leurs pires ennemis ? Nous vivons une époque étrange où tout semble se dérober sous nos pieds et où nous vivons un retour en arrière inimaginable et en même temps la majorité des être humains sont conscients que nous allons dans le mur (pour moi dans la barbarie, nous allons revivre une sorte de moyen age avec ces serfs et ces saigneurs)

A qui la faute ; il n’y a plus d’espoir dans l’avenir et dans ce cas il est bien plus facile de se raccrocher à des valeurs "sûrs" et "connus".

Les anarchistes doivent comprendre que le temps est au travail de fourmi, à la non médiatisation (au spectaculaire) et prendre exemple sur le ..... Hamas : vingt ans de besogne souterainne avant d’appaître sur le devant de la scène. Le choix de cette exemple est bien sûr provocateur et lié au sujet ; mais je tiens au fond : moins de philosophie, plus de besogne.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.39