Bandeau
Divergences, Revue libertaire internationale en ligne
Slogan du site
Descriptif du site
Eléments pour une réponse
Pierre S.
logo imprimer

Revue britannique de qualité, AS consacre son dernier numéro au Monde Libertaire et à la façon dont a été traité la question du voile dans ses pages. Quel honneur ! Il faut dire que cela s’apparente plus à un procès en règle qu’à une étude sur une différence d’appréciation d’une problématique particulière. La défense a été conduite par notre ami Ronald Creagh qui n’en peut mais. Il s’agit dans ces pages d’une instruction à charge. La position de RC n’est pas prise en compte dans l’introduction que nous avons publié dans ce numéro. L’auteur de ce texte se limitant a en signaler la présence ainsi que le ton.

Il y a d’abord au moins deux erreurs qu’il s’agit de rectifier d’emblée :

- Le ML ne possède pas une ligne politique définie qu’il entend faire respecter à tout prix. Le ML est dépendant des textes qu’on lui envoie.

- Ceux qui écrivent dans le Monde Libertaire n’appartiennent pas tous à la Fédération anarchiste. Le ML n’est pas la voix de la FA même si elle est la seule organisation à s’y exprimer.

D’autre part les compagnons qui forment le CRML sont à la fois des collationneurs de textes et font la mise en page, c’est-à-dire réalisent la composition matérielle du numéro avant de l’expédier à l’imprimeur et ce chaque semaine. S’ils n‘ont pas répondu à l’article de S. Gemie, c’est certainement dû à la fois au fait que cet article était écrit en anglais, et qu’il a dû se noyer au milieu de bien d’autres courriers arrivant au ML.

Cette situation entraîne deux remarques, d’abord, si l’on veut que des personnes répondent à un texte quel qu’il soit il faudrait qu’ils soient en mesure de le lire. Une bonne connaissance du milieu anarchiste français aurait amené l’auteur à envoyer une version française de son article Il aurait fallu joindre une personne pour faire l’intermédiaire et non pas envoyer quelque chose à une hypothétique entité.

Cette situation échappe manifestement aux auteurs de AS et tout particulièrement à Sharif Gemie qui mène la charge.

Quels sont les reproches fait au ML et au courant de l’anarchisme français qui s’exprime à travers lui ? Pour les amis britanniques d’AS, il s’agit du principe de la laïcité auquel les anars français s’accrochent bec et ongles. L’idée qu’il faille défendre vigoureusement non seulement ce principe de la séparation des pouvoirs temporels des pouvoirs spirituels mais aussi lutter sans cesse contre l’empiètement du clérical dans l’espace politique est quelque chose qui échappe aux camarades britannique. On peut se demander pourquoi. Il y a de leur part une méconnaissance certaine de la situation française où une église catholique n’a jamais accepté le fait d’avoir été exclue de l’exercice du pouvoir temporel et où elle tente par tous les moyens de revenir en selle, suivie en cela autant par les instances représentatives du judaïsme français que par celles nouvellement créées de l’Islam en France.

Ne voir dans le port du voile qu’une revendication spirituelle ou culturelle individuelle relève d’une grande myopie. Ne pas prendre en compte la montée en force des organisations prétendant à l’hégémonie sur les musulmans français c’est faire preuve d’un aveuglement profond.

Pierre S.

Nous publierons dans le prochain numéro de Divergences la réponse de Ronald Creagh à l’article de Sharif Gemie, en version anglaise et avec sa traduction française.
Vous trouverez dans ce même dossier un compte rendu luxembourgeois de cette publication.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47